Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Brèves

Agenda

««    2019    »»
««    Août    »»
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
Prochains événements
Aucun événement à venir d'ici la fin du mois
Accueil « Recherche

Recherche

L’activité scientifique de l’UMR Géographie-cités est structurée autour de cinq transversalités inter-équipes et de thématiques travaillées au sein de chacune des trois équipes. Cette organisation matricielle vise à favoriser les échanges et l’interconnaissance des travaux des uns et des autres à l’échelle d’une UMR très large, multi-sites et multi-équipes.

Depuis la création de l’UMR, ses membres contribuent à la recherche et aux débats académiques sur les questions urbaines, l’analyse des systèmes de villes et, plus largement, les interactions spatiales. Les recherches s’appuient, en particulier à l’équipe P.A.R.I.S, sur un ensemble diversifié de méthodes : analyse spatiale, modélisation statique et dynamique, méthodes mixtes qualitatives et quantitatives, analyses de corpus de média. La prise en compte des pratiques et représentations des acteurs s’est affirmée. Les nouvelles données – données du web, de la téléphonie, et autres traces numériques – sont mobilisées pour mieux saisir les interactions spatiales. Un regard renouvelé est porté à la question de l’articulation des échelles, tant spatiales – du quartier à la métropole, de la ville au Monde – que temporelles – dynamiques lentes de l’évolution des systèmes de villes et dynamiques rapides en jeu dans les espaces métropolitains.

L’épistémologie et l’histoire de la géographie sont aussi travaillés en continu. L’équipe E.H.GO, en particulier, place, au cœur de son activité de recherche l’analyse critique, épistémologique et historique du savoir géographique dans la diversité de ses formes d’expression, de ses champs d’exercice et de ses acteurs. Cette orientation se développe autour de deux pôles principaux : d’une part, la question des images, des représentations et des formes d’écriture de la géographie ainsi que des savoirs de l’espace et, d’autre part, la question des discours sur la géographie et des pratiques sociales de la géographie.

Les questions d’aménagement et d’urbanisme sont, de même, présentes depuis plusieurs quinquennaux. Elles sont travaillées de manière interdisciplinaires à travers l’approche de l’impact des réseaux et infrastructures sur les territoires, des jeux d’acteurs ou des métabolismes territoriaux... Ces recherches sont enrichies à l’équipe C.R.I.A. par l’importance des relations avec les acteurs, publics ou privés, de la production et de la gestion des villes et plus généralement des territoires.

Les thématiques des équipes et les transversalités inter-équipes ont un fonctionnement collectif et recouvrent plusieurs groupes de travail. Ces groupes sont souvent structurés autour de programmes de recherche qui engagent le laboratoire dans des réseaux nationaux, européens et internationaux.

Les doctorants inscrivent leur recherche à la fois dans les thématiques des équipes et les transversalités et, parfois, dans des programmes de recherche. Ils contribuent fortement au renouvellement thématiques et méthodologiques.

 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés