Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères | Géographie-cités | http://www.parisgeo.cnrs.fr | Imprimer la page

Accueil

Présentation

Géographie-cités - UMR 8504

L’UMR Géographie-cités rassemble une soixantaine d’enseignants-chercheurs, chercheurs, ingénieurs, techniciens et plus de soixante-dix doctorants, autour de recherches qui combinent réflexions théoriques et épistémologiques, méthodes quantitatives et qualitatives, travaux empiriques et démarche comparative. L’UMR est composée de trois équipes aux orientations complémentaires : l’équipe C.R.I.A, l’équipe E.H.GO, et l’équipe P.A.R.I.S.. Les travaux sont organisés suivant sept axes de recherche et une (...) Lire la suite

Les derniers ouvrages publiés

 
PUMAIN D., REUILLON R. Urban Dynamics and Simulation Models Springer International Publishing This monograph presents urban simulation methods that help in better understanding urban (...)

La dernière lettre de l’UMR - Janvier 2017

PDF - 4 Mo
Télécharger

séminaire de recherche GéoPrisme Carthagéo

"L’hétérogénéité : enjeux théoriques, défis méthodologiques"

Les 21, 22 et 23 février, à l’Institut de Géographie, l’après-midi

Word - 2.7 Mo
Programme

Le portail netvibes de l’UMR réunit les flux RSS et pages web des principales sources d’informations documentaires, ainsi qu’un certain nombre de fonctionnalités utiles (moteurs de recherche, traductions etc)

http://www.netvibes.com/parisgeo



Brèves Séminaire de recherche GéoPrisme Carthagéo "L’hétérogénéité : enjeux théoriques, défis méthodologiques" - 21, 22 et 23 février 2017 Organisé par Anne Bretagnolle et Antonine (...) 23 février 2017 - Histoire et géographie, temps et espace. Croisements et fertilisations Jeudi 23 Février 2017, de 13 h à 15 h - salle (...) 24 février 2017 - 2e séance du séminaire "Espaces publics et mobilités" La deuxième séance du séminaire « Espaces (...) Innovatives SHS Dans le cadre de l’appel à projets lancé pour (...) La ségrégation sociale 24 heures sur 24 en région parisienne Article de Le Roux G, Vallée J, Commenges H, (...)

Le programme pluri-formations (PPF) Pôle image est soutenu au contrat 2009-2013 par l’Université Paris Diderot-Paris7, et auquel sont associés l’université Paris 1, le MNHN et l’École d’Architecture Paris Val-de-Seine.
Il est également intégré au groupement d’intérêt scientifique « Collège International des Sciences du Territoire » (GIS CIST).
Il s’agit d’une plateforme humaine et technique destinée à servir huit laboratoires franciliens en géographie, histoire et anthropologie et dédiée à l’image comme objet d’étude dans le secteur des sciences humaines et sociales (SHS).

Ce projet interdisciplinaire (géographie, économie, sociologie, histoire et archéologie), qui regroupe notamment les forces de plusieurs grands laboratoires d’Ile-de-France, est consacré à l’étude des futurs territoires en combinant l’urbanisation, le développement durable et les nouvelles dynamiques sociales.
Le LabEx DynamiTe regroupe des laboratoires de recherche de haut niveau dans les domaines de la géographie, de l’histoire, de l’archéologie, de la sociologie, de l’anthropologie et de l’économie. L’UMR Géographie-cités en est partenaire et Nadine Cattan en est la responsable scientifique et technique. Le projet a pour ambition de renforcer la position de la géographie dans le champ des sciences sociales afin de les engager ensemble à prendre le « tournant spatial » et la diffusion des acquis méthodologiques élaborés par les sciences du territoire.
Le projet entend répondre à un ensemble de questions majeures :


Dans ce contexte inédit, il s’agit d’améliorer notre capital de connaissance et notre potentiel d’action en revisitant la notion de « territoire » dans la perspective d’une projection collective sur un avenir commun.

Quatre programmes de recherche ont été retenus, pour lesquels ces défis de connaissance et d’action sont particulièrement importants :

Fondé en 2012 à l’initiative de l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS, l’Institut du Genre est un Groupement d’Intérêt Scientifique qui réunit 31 partenaires institutionnels (dont l’UMR Géographie-cités). Hébergé par la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, l’Institut travaille en synergie avec cette dernière. S’appuyant sur des UMR et des équipes explicitement engagées dans la recherche sur le genre, il constitue un lieu de coordination, de référence et d’accueil scientifique des recherches françaises sur le genre et les sexualités.

L’Institut du Genre a vocation :

L’Institut des Systèmes Complexes – Paris Île-de-France (ISC-PIF) rassemble des chercheurs issus de diverses disciplines et qui souhaitent travailler ensemble sur la problématique des systèmes complexes. Tête de pont d’un réseau qui regroupe tous les acteurs académiques et privés concernés par la science des systèmes complexes, l’ISC créé de nouveaux liens au-delà des frontières des laboratoires et des centres R&D.

Le GDRE S4, simulation spatiale pour les sciences sociales, s’est
construit avec pour principal objectif de structurer un espace européen
de la recherche dans le domaine de la formalisation, du traitement et de la modélisation des informations géolocalisées, pour contribuer
notamment au développement d’outils de simulation des évolutions
spatio-temporelles qui soient utiles aux chercheurs et aux décideurs.
La création du GDRE S4 en 2006 a constitué une étape décisive dans la
cristallisation des interactions entre les équipes européennes qui s’y
sont rattachées. Ces quatre années d’activité ont permis d’identifier
les questions de recherche partagées sur lesquelles des avancées
communes sont possibles et de les structurer en groupes de travail
performants. La liste des publications indiquées dans les pages des
groupes de travail témoigne de la productivité des rencontres qui ont
été organisées et des projets communs qui ont été développés. En outre, la formation à la recherche a été assurée au moyen de l’association systématique de jeunes chercheurs à ces groupes de travail, et de leur mise en réseau par l’organisation d’écoles thématiques et du « Tour européen des modèles » (visite sur deux jours de laboratoires avec démonstration et manipulation des modèles produits localement).

Le GDRE S4 est l’éditeur d’Hypergéo, une encyclopédie électronique en accès libre, consacrée à l’épistémologie de la géographie. Sous la direction de Bernard Elissalde, Hypergéo a pour objectif de faire connaître à un public d’enseignants et d’étudiants les principaux concepts et théories de la géographie contemporaine. Les termes sont répartis de la façon suivante : un champ général Géographie, est entouré de trois paradigmes principaux : spatialité des sociétés, territoires et régions, sociétés et environnement.

Les sciences du territoire
Plusieurs des principaux défis auxquels les sociétés contemporaines sont confrontées (changement climatique et transition énergétique, vieillissement, augmentation des inégalités sociales, urbanisation et nouveaux rapports ville-campagne, décentralisation et développement local, dépassement de l’Etat nation et intégration européenne, mondialisation et nouvelles relations Nord-Sud…) comportent une importante dimension territoriale. Par exemple, la problématique du développement durable et de la diminution des ressources énergétiques carbonées ne se limite pas à des réponses techniques (énergies renouvelables, biocarburants) mais appelle aussi des réponses sociales (changements de pratiques, politique fiscale) et en particulier territoriales : préférence aux systèmes de transports collectifs, villes plus compactes, nouvelles normes d’habitat…
Ces transformations trouvent un écho important auprès de l’Union européenne notamment : l’UE a approuvé en mai 2007 un « Agenda territorial » qui fixait de nouvelles priorités en matière d’harmonisation des politiques sectorielles européennes pour assurer un développement harmonieux des villes et des régions. Le Traité de Lisbonne de 2009 a modifié le titre XVII du Traité instituant la Communauté européenne, en ajoutant la « cohésion territoriale » à la cohésion économique et sociale : l’Union, désormais, « promeut la cohésion économique, sociale et territoriale ».
Les disciplines et champs constitués sur une référence à l’espace (géographie et géopolitique, environnement, aménagement, urbanisme, architecture, histoire urbaine et sociologie urbaine, sciences et pratiques du développement…) doivent apporter une contribution essentielle à la résolution de ces questions, en interaction forte avec les autres sciences sociales (histoire, économie, droit…), les sciences de la nature, les sciences de la santé, et les sciences de l’ingénieur (géomatique, modélisation, analyse des systèmes complexes…). Cet ensemble interdisciplinaire dessine un champ qui prend progressivement forme : les « sciences du territoire ».

Les missions du GDR sont l’animation de la diffusion des connaissances
dans la communauté de l’Information Géographique, l’effort de
rapprochement entre plusieurs types de partenaires (institutionnel,
industriels ou prestataires – comme le CNIG ou AFIGEO), le développement
d’échanges de chercheurs, de doctorants ainsi que de faciliter la mise
en place de bourses doctorales ou post-doctorales. Le GDR a également
pour objectif d’accompagner la recherche dans le domaine de
l’Information Géographique et ses applications, de fédérer une
communauté pluridisciplinaire déjà bien structurée et de diffuser les
fruits des réflexions menées, des avancées tant théoriques que
technologiques et des résultats opérationnels obtenus.

L’unité a été créée au printemps 2002, elle est dirigée par Claude Grasland, professeur de Géographie à l’Université Paris 7 Diderot et Christine Zanin (Directrice adjointe), Maître de Conférence à l’Université Paris Diderot. L’UMS RIATE répond à plusieurs missions :
Assumer le rôle de point focal pour le programme ORATE / ESPON :
* informations sur le lancement des appels d’offre de l’ORATE,
* aide et conseils aux équipes françaises candidates,
* expertise des productions ORATE pour la DATAR,
* traduction en français des rapports finaux,
* recensement des compétences françaises dans le domaine de l’aménagement du territoire,
* diffusion des résultats du programme.
Assurer l’interface entre communautés scientifiques et politiques :
* Participation à des travaux de recherche appliquée pour la Commission Européenne, le Parlement Européen, la DG Regio ou l’Observatoire des Territoires (ex : "Shrinking Regions" ou "Scenarios on the Territorial Scenarios of Europe") contenant des éléments de réflexion et de recommandation politiques,
* Recensement, accès aux bases de données statistiques et cartographiques,
* Ouvrage et travaux sur les termes et concepts de l’aménagement du territoire européen (Lexique),
* Participation au projet de base de données régionales européennes ORATE (ESPONDB),
* Recensement des ouvrages, documents et bibliographies,
* Centre de documentation et informations en ligne.
Mettre au point des outils intégrés :
* Mise en place d’un serveur cartographique pour l’aide à la décision : projet et modules de cartographie dynamique multiscalaire Hypercarte,
* Mise en ligne de l’Atlas Interactif des Régions européennes (courant 2010),
* Participation au groupe de travail "Cartomouv", outils de cartographie dynamique (avec l’UMR 8504 Géographie-cités).
Soutenir des projets de recherche en réseau à travers une expertise en cartographie - SIG, analyse spatiale, statistiques et bases de données européennes. Par exemple : participation au 7ème PCRD via le projet Eurobroadmap, visions de l’Europe dans le monde.
L’UMS soutient également des projets ciblés de recherche et de développement, autour de ses outils, portés par des chercheurs extra européens (Cameroun, Hypercarte Tunisie...).