Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page

Agenda

««    2017    »»
««    Juin    »»
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Prochains événements
Brèves

Café-Géo Besançon avec Sylvain Cuyala - 11 février 2014

L’Association des Géographes de Franche-Comté présente son 8ème Café-Géo :

« Les réseaux de la géographie quantitative. Analyse spatio-temporelle d’un mouvement scientifique ».
Avec Sylvain Cuyala, doctorant à l’UMR Géographie-cités.
Mardi 11 février 2014 - 18h
Péniche le D’Calé, ancrée sur le Doubs, Parc Micaud (Besançon)

Comme toute discipline scientifique, la géographie évolue, se transforme, revoie ses théories, développe de nouvelles méthodes. Durant la deuxième moitié du XXe siècle, d’abord dans le monde anglo-américain, ensuite en Europe francophone, elle a subi de profonds bouleversements. L’un d’eux a donné naissance à un mouvement intitulé « Géographie Théorique et Quantitative ». En développant de nouvelles théories et méthodes issues des mathématiques et des statistiques, ce mouvement a modifié durablement le champ disciplinaire. Si les réticences ont été fortes au départ, de nombreux géographes y ont adhéré et il a acquis une certaine légitimité parmi l’ensemble du champ.

Ce Café-Géo a pour objectif de présenter la dynamique spatio-temporelle de ce mouvement scientifique en Europe francophone, de son apparition dans des lieux spécifiques à partir de la fin des années 1960 à sa diffusion plus large, suivant différentes phases (émergence, âge d’or, diversification/déclin). La notion de « réseau social » est largement mobilisée de nos jours. Cette présentation permettra de montrer comment on peut étudier un mouvement scientifique par l’étude de ses réseaux de chercheurs, en mobilisant deux types de corpus : d’une part des listes de communications à des colloques et des co-signatures d’articles, et d’autre part des entretiens réalisés auprès des acteurs du mouvement. Suite à la présentation de différents graphiques et cartes montrant le développement de la géographie théorique et quantitative, les dires d’acteurs seront mobilisés pour donner du sens à l’analyse spatio-temporelle de ce mouvement scientifique.

 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés