Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Lire aussi
Accueil « Evénements « Séminaires « Séminaire de Recherche Masters Carthagéo et GéoPrisme

Année 2017-2018

Séminaire de Recherche Masters Carthagéo et GéoPrisme

L’approche comparative en géographie

Associé au groupe de travail « Produire la ville ordinaire » du LabEx Dynamite, le séminaire, dont le thème cette année est l’approche comparative en géographie, est organisé par Anne Bretagnolle et Antonine Ribardière dans le cadre des Masters Carthagéo et GéoPrisme (Universités Paris 1, Paris Diderot, ENSG).

Présentation

Le séminaire est construit cette année autour de la comparaison, comme pratique de recherche et comme défi méthodologique et théorique. L’approche comparative est ancienne en géographie – Alain Reynaud le rappelait déjà en 1984 ! - elle apparaît également de plus en plus fréquente, peut-être encouragée par les évolutions institutionnelles de la recherche elle-même : un schéma classique de réponse à un AAP est ainsi celui d’un même objet, ou d’une même problématique, étudiés sur différents terrains, sur lesquels les chercheurs possèdent une expérience préalable. Toutefois, la mise en œuvre de la comparaison se révèle parfois difficile, du fait de la variété des sources, des contextes culturels, politiques et historiques. L’existence d’un cadre théorique solide, d’hypothèses communes ou encore de modèles comme point de départ à la comparaison, aide certainement à surmonter ces difficultés. Ainsi, une première piste de réflexion consisterait à interroger les cadres théoriques au sein desquels la comparaison prend sens ; une deuxième piste tiendrait à la mise en œuvre concrète de la démarche ; une troisième consisterait en exploration des solutions méthodologiques et techniques que l’on peut déployer face à la variété des sources. Au total, l’objectif de ce séminaire est de participer à la formalisation de l’approche comparative, qui semble moins ferme en géographie qu’elle n’est dans d’autres disciplines – en histoire en particulier.

Ce séminaire de recherche aura lieu du 20 au 22 février 2018 à l’Institut de Géographie, 191 rue Saint-Jacques, Paris 5e.

Programme du mardi 20 février (salle à préciser, Institut de Géographie)

  • 14h15-15h : Françoise Dureau (Directrice de recherche honoraire, Laboratoire Migrinter) Une approche comparative des mobilités et du changement urbain : quelques enseignements d’expériences latino-américaines
  • 15h-15h45 : Marianne Morange (Maitresse de Conférence Paris Diderot, Laboratoire CESSMA) Le droit à la ville est-il soluble au Sud ?
  • 15h45-16h45 : questions et discussion

Programme du mercredi 21 février (salle à préciser, Institut de Géographie)

  • 14h15-15h : Christian Topalov (Directeur d’études, EHESS), La langue de la comparaison
  • 15h-15h45 : Frédéric Giraut (Professeur, Université de Genève), De l’intérêt, de la variété et des limites du comparatisme en Géographie : les cas de l’apartheid et du post-apartheid sud-africains, entre spécificités et idéaux-types.
  • 15h45-16h45 : questions et discussion.

Programme du jeudi 22 février (salle à préciser, Institut de Géographie)

  • 14h15-15h : Augustin Maria (Senior Urban Specialist, Banque Mondiale), Approche comparative dans la formulation de recommandation de politiques publiques pour la gestion de l’urbanisation – retour d’expérience sur la préparation d’une Revue de l’Urbanisation de la Banque Mondiale.
  • 15h-15h45 : Maxime Lenormand (Chercheur associé à l’IRSTEA, Laboratoire TETIS), Toutes choses égales par ailleurs » dans la comparaison de systèmes complexes 15h45-16h45 : questions et discussion.
Word - 1.5 Mo
Programme du séminaire
Date de mise à jour : 16 janvier 2018

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés