Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Accueil « Recherche « Programmes scientifiques « CNRS « PROGRAMMES ANTÉRIEURS « PIR-Villes Environnement : le risque sanitaire en milieu urbain : effet de contexte et résilience

PIRVE

PIR-Villes Environnement : le risque sanitaire en milieu urbain : effet de contexte et résilience

Durée : 2009-2011

On étudie dans ce programme les différenciations interurbaines du risque sanitaire. Nous avons proposé d’observer la variation spatiale de l’état de santé respiratoire des populations urbaines lié à l’exposition à la pollution atmosphérique extérieure en France en nous appuyant sur les notions de vulnérabilité et de contexte. La vulnérabilité est décrite à travers trois dimensions : les caractéristiques socio-économiques de la population, les caractéristiques du milieu physique (climat, pollution), les caractéristiques de l’offre de soin (ambulatoire et hospitalière). Nous explorons la notion de contexte géographique en tenant compte de l’insertion de la ville dans un ensemble régional, et des différenciations intra-urbaines de certaines caractéristiques de la population : niveau de diplôme, niveau de revenu, niveau de chômage. Il s’agit également de faire des propositions sur la manière de définir la plus ou moins grande résilience des villes face aux risques sanitaires. Les hypothèses principales sont les suivantes : le risque sanitaire des populations est variable entre les villes et une approche comparative permettra de mettre en évidence la variabilité de ce risque ; le risque sanitaire résulte d’une combinaison entre l’aléa (dans cette étude il s’agira principalement de la pollution atmosphérique) et le niveau de vulnérabilité des populations urbaines qui défavorise certaines villes et pose le problème de la « justice environnementale » ; le niveau agrégé des villes est pertinent pour examiner les situations des populations en matière de pollution, mais doit être complété par une approche qui tient compte de la variation des situations environnementales et socio-démographiques à l’intérieur des villes ; la résilience des agglomérations dont les acteurs locaux privilégient les questions environnementales ou de santé sera accrue. L’observation porte sur les 55 unités urbaines françaises de plus de 100 000 habitants et sur les populations les plus fragiles : personnes âgées et enfants.
Direction : Sophie Baudet-Michel et Christina Aschan-Leygonie
Participation au programme PIRVE 2009 – Fin du programme Janvier 2011
Participent à ce programme : l’UMR 5600 Environnement (Christina Aschan-Leygonie, Claire Cunty), Ville, Société, l’UMR Géographie-cités (Lena Sanders, Hélène Mathian et Sophie Baudet-Michel), l’IRDES (Magali Coldefy, Laure Com-Ruelle, Véronique Lucas-Gabrielli), l’ADEME (Souad Boualalla et Mohammedou Ba)

PDF - 1.3 Mo
Rapport final
(juillet 2009 – mars 2011)
Date de mise à jour : 9 juin 2017

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés