Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Lire aussi
Accueil « Evénements « Séminaires « Dynamiques spatiales du genre

Année 2017-2018

Dynamiques spatiales du genre

Groupe « Dynamiques spatiales du genre »

L’objectif du groupe est de favoriser les échanges scientifiques autour de la dimension spatiale du genre, qui constitue un thème en voie de consolidation dans les travaux du laboratoire et, plus généralement, dans la recherche actuelle en géographie. Dans le champ de la géographie du genre, la spécificité de l’approche de l’umr est de s’attacher à l’articulation d’une approche structurelle des processus socio-spatiaux et des approches plus culturelles et/ou sociales.

Les membres du groupe inscrivent leurs travaux dans des programmes internationaux, en particulier dans les programmes suivants :

-  participation à un programme de collaboration avec Rachel Silvey (Université de Toronto) et Danièle Bélanger (Université de Laval) intitulé Global Care Labour Markets : Mobilities and Immobilities, co-financé par le Labex Dynamite
-  participation au programme ERC de Laura Merla « Children in multi-local post-separation families » (Université Catholique de Louvain)

Les membres du groupe siègent également dans des instances et instituts de recherche représentant les études de genre à Paris et en France. On peut citer notamment :
-  la Cité du genre (USPC)
-  Plurigenre (Institut des Humanités de Paris)
-  GIS Institut du genre

Du point de vue thématique, nos réflexions sont structurées autour de trois directions :

-  Genre et catégories de la géographie  :
Existe-t-il des lieux et échelles particulièrement significatifs pour penser le genre ? Comment l’entrée par le genre permet-elle de renouveler la réflexion sur nos catégories ? De dépasser certaines catégories oppositions dichotomiques constitutives de la pensée géographique (privé/public, productif/reproductif, centre/périphérie…) ?

On peut signaler sur ce thème la publication d’un numéro thématique des Cahiers du Cedref « le tournant spatial dans les études genre » (2015), coordonné par C. Schmoll et L. Direnberger
Consulter

-  Genre, sexualités et appropriation des espaces :
Dans quelle mesure peut-on parler de territorialités genrées ? Comment des conflits genrés peuvent-ils émerger autour des questions d’appropriation spatiale et de droit à l’espace ? Dans quelle mesure les pratiques genrées sont-elles initiatrices de formes d’hybridation des territoires ? Quelles controverses liées à l’appropriation spatiale par le genre et les sexualités ?

-  Genre et mobilités :
Il s’agira, dans le contexte actuel d’intensification et de diversification des mobilités, de s’interroger sur les modalités et le vécu genré des mobilités, à différentes échelles, ainsi que sur les formes spatiales spécifiques qu’elles contribuent à générer, à échelle des parcours et des lieux.

On peut signaler sur ce thème l’organisation du workshop « Genre, Mobilités, Spatialités » soutenu par le Labex Dynamite en février 2015 et pour lequel ont été invités Marylène Lieber (Univ Genève), Rachel Silvey (Univ Toronto) et Nick Mai (Labex Med/London Metropolitan University)
En savoir plus

Plus généralement, le groupe de travail s’organise autour de rencontres scientifiques. Les séances sont tout à la fois l’occasion d’échanger autour des travaux menés par les membres du laboratoire (doctorants et chercheurs confirmés) et d’inviter des chercheurs extérieurs à présenter leurs travaux.

Interventions dans le cadre du groupe genre en 2017

-  Intervention de Rachel Pain, Université de Durham (30 mars) "Scaling everyday violence" Discutant : Thomas Pfirsch, Université de Valenciennes, Géographie-cités/Calhiste

Word - 16.8 ko
Résumé R.PAIN

-  Intervention de Martin Zebracki (15 juin) Université de Leeds « Coming Out of Materiality : Public Art and Sexuality in the Digital Age”. Discutante : Elise Olmedo, Géographie-cités

Word - 14 ko
Résumé M.ZEBRACKI

Pour l’année 2017/2018, le travail du séminaire sera structuré autour de débats/projections

Date de mise à jour : 16 mai 2017

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés