Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Lire aussi
Accueil « Evénements « Séminaires « Savoirs et productions du monde au XVIe siècle. Lieux, acteurs, échelles

2015

Savoirs et productions du monde au XVIe siècle. Lieux, acteurs, échelles

Jean-Marc Besse anime, en compagnie d’Antonella Romano et Rafael Mandressi le séminaire "Savoirs et production du monde au XVIe siècle. Lieux, acteurs, échelles".

le mercredi de 17h à 19h, EHESS, Bât. le France, (salle 2, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 12 novembre 2014 au 10 juin 2015.

L’objectif général de ce séminaire de recherche est de contribuer à l’étude des relations entre sciences, savoirs et religions dans l’Europe du monde moderne. Il s’inscrit dans une enquête systématique d’histoire des sciences et des savoirs, sur le type de connaissances qu’appelle l’entreprise de conquête politique et spirituelle de l’époque moderne. Celle-ci interroge principalement l’universalisme chrétien et ses activations par l’entreprise missionnaire, dans un moment charnière de sa reformulation, le XVIe siècle. Elle part de l’hypothèse que, comme la conquête militaire et économique des Indes mise en œuvre par l’Espagne et par le Portugal, celle qui se développe dans le cadre d’une Église romaine en pleine refondation, et dans un rapport étroit avec les deux empires ibériques, engage elle aussi la production de savoirs sur le monde, à travers un ensemble d’acteurs institutionnels et non-institutionnels, collectifs et individuels, locaux ou métropolitains, pluriels et porteurs d’intérêts divergents.

Il s’agit donc de considérer cette période come un moment spécifique de la configuration du rapport entre l’Europe et le reste du monde marqué par le déploiement, à l’échelle du globe, des domaines et des objets de savoir traditionnellement travaillés par l’Europe. Il s’agit d’analyser les savoirs et les mécanismes de savoirs produits par un tel déploiement, en déclinant une triple variation d’échelles, d’acteurs, de lieux, au gré des dossiers abordés. Centrée sur les espaces de la catholicité, dont l’étude par A. Romano de certains des textes espagnols, portugais ou italiens de cette période, permettra de construire un cadre d’analyse provisoire, l’enquête s’enrichira systématiquement par l’intégration de dossiers, portant sur d’autres objets, espaces et acteurs, présentés par Rafael Mandressi et Jean-Marc Besse. Elle sera enfin nourrie par la participation ponctuelle de collègues, historiens ou historiens des sciences et des savoirs, spécialistes, du XVIe siècle.

Date de mise à jour : 3 février 2015

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés