Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Accueil « Archives « L'image du mois « L'image de février 2014

L’image de février 2014

Population présente à Paris au cours de la journée

 

Qui est l’auteur de cette image ?

Hadrien Commenges vient de soutenir sa thèse intitulée "L’invention de la mobilité quotidienne". Par la construction d’un corpus d’entretiens et d’archives remontant à la fin des années 1950, cette thèse opère un retour historique et épistémologique sur les instruments de la socio-économie des transports. Ce travail retrace l’histoire conjointe des techniques et des concepts qui ont mené à une certaine appréhension de la mobilité quotidienne.

D’où cette image est-elle extraite

L’un des constats réalisés dans cette thèse est que les données produites sur la mobilité ont très majoritairement fait l’objet de traitements et de représentations des déplacements et des flux. En revanche, peu de travaux ont amené à considéré la présence variable des individus dans la ville au cours de la journée. Le graphique présenté ici renvoie une image de ces "rythmes urbains" appliqués aux arrondissements parisiens.

Comment cette image est-elle construite ?

Elle est construite à partir de l’Enquête Globale Transport 2001-2002. Cette enquête produit une information sur tous les déplacements réalisés par un échantillon de Franciliens durant une journée de 24h, de 4h du matin à 4h du matin le jour suivant. A cette heure de la nuit, la population effectivement présente dans un arrondissement donné se rapproche de la population officiellement résidente (*homo dormiens*). Durant la journée les arrondissements les plus centraux se remplissent : le 8e arrondissement par exemple, passe d’une population nocturne (proche de la population résidente) de 30 000 habitants à une population diurne qui atteint vers 15h un pic de 180 000 individus présents. A l’inverse, certains arrondissements périphériques ont tendance à se vider, à l’image du 20e arrondissement qui passe d’une population nocturne d’environ 160 000 habitants à une population diurne qui descend à 115 000 habitants vers 11h.

Date de mise à jour : 10 février 2014

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés