Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Lire aussi
Accueil « Publications « Ouvrages « Archives - Les ouvrages 2010-2013 « Le voyage, le témoignage, l’amitié : Abraham Ortelius et Georg Hoefnagel en Italie (hiver 1577-1578)

BESSE J.-M.

Le voyage, le témoignage, l’amitié : Abraham Ortelius et Georg Hoefnagel en Italie (hiver 1577-1578)

Large, 2012

Dans l’interrogation sur le rôle joué par la référence à la géographie dans les cultures visuelles du XVIe siècle, l’analyse des rapports entre formes du regard et types de représentations de l’espace constitue un moment décisif. On connait les relations qui existent entre, d’une part, l’apparition d’un certain genre de peintures paysagères (notamment celles qui ont été baptisées "paysages de monde" par les historiens d’art, et d’autre part l’émergence d’une nouvelle conception du globe terrestre dans les savoirs géographiques du XVIe siècle, plus précisément le développement d’un nouveau concept géographique de la terre : la terre universelle. Les représentations picturales du paysage (Bruegel, Patinir, Met de Bles) expriment à leur manière cette modification du cadre spatio-temporel de la vie humaine.

Date de mise à jour : 12 novembre 2012

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés