Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Lire aussi
Accueil « Publications « Ouvrages « Archives - Les ouvrages 2010-2013 « Invisible Population : The Place of the Dead in East Asian Megacities

AVELINE N. (dir.)

Invisible Population : The Place of the Dead in East Asian Megacities

Lexington Books, 2012

Les défis du vieillissement en Asie orientale ont été abondamment étudiés, sauf dans un domaine particulier qui concerne le devenir des morts. Cette question revêt un caractère tout particulièrement aigu dans les plus grandes métropoles asiatiques où se joue une intense compétition pour l’espace entre les diverses activités humaines. La mort fait prospérer discrètement une multitude d’acteurs, des aménageurs de cimetières privés aux entrepreneurs de pompes funèbres, en passant par un large éventail de sous-traitants. En Asie orientale, une véritable industrie funéraire se développe en s’adaptant aux besoins de sociétés urbaines confrontées à une extrême rareté de l’espace. Les rituels et pratiques funéraires y subissent une évolution particulièrement radicale pour se conformer aux contraintes spatiales et faire face aux nouveaux défis de la durabilité et des équilibres sociaux. Les recherches menées jusqu’ici sur la mort en Asie orientale se sont focalisées sur les aspects symboliques et religieux des pratiques funéraires, ignorant leurs dimensions spatiales et économiques qui pourtant sont devenues cruciales dans un contexte d’urbanisation rapide. Ce livre apporte un éclairage particulier sur ces dimensions, tout en mettant en évidence les caractéristiques communes entre le Japon, la Chine et la Corée du Sud dans le domaine du funéraire.

Date de mise à jour : 22 avril 2015

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés