Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Lire aussi
Accueil « Evénements « Journées d'études « Le territoire italien : crises, transitions, mutations.

1er et 2 octobre 2012

Le territoire italien : crises, transitions, mutations.

Table ronde co-organisée par l’École française de Rome et l’UMR Géographie-cités (Universités de Paris I et Paris VII).

L’Italie est un « laboratoire » européen reconnu pour les problématiques touchant au développement local (le fameux modèle des districts) et à la régionalisation etc. Mais ce modèle italien semble aujourd’hui en crise. Celle-ci est-elle synonyme d’un « déclassement » ou bien plutôt de mutations, d’une transition en cours ? Comprendre cette crise, c’est donc aussi se poser la question des recompositions territoriales qui la sous-tendent :celles d’un pays qui demeure le plus riche d’Europe du Sud mais reste décalé, dans certaines de ses caractéristiques, par rapport au« modèle » productif européen dominant ; celles d’un pays où l’emergenza est devenue une des
normes de l’action publique ; celles d’un pays, enfin, où les questions de la mue du welfare, de la décentralisation, de la crise de solidarité
Nord-Sud ont entretenu ces dernières années des interactions évidentes avec la crise qui touche, à une autre échelle, le projet européen.
En somme, la/ les crise(s) italienne(s) imposent d’aborder la péninsule en croisant les échelles, du local à l’Europe, et les champs d’analyse
(maillages institutionnels et dynamiques socioéconomiques), avec un regard comparatif.
Cette table-ronde s’inscrit dans le Programme « Italie, recompositions territoriales du local à l’Europe » de l’Ecole française de Rome.

PDF - 391.2 ko
Programme
Date de mise à jour : 17 septembre 2012

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés