Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Lire aussi
Accueil « L'UMR « Membres « B « BOGNON Sabine

Sabine BOGNON

Associée
C.R.I.A

Envoyer un message

Sabine Bognon est docteure en Géographie et Aménagement du territoire . Sa thèse porte sur Les transformations de l’approvisionnement alimentaire de la métropole parisienne, et propose une vision interdisciplinaire de l’évolution et des enjeux à venir du système alimentaire parisien. Elle poursuit et approfondit ces questionnements dans le programme de recherche interdisciplinaire RESET (Rôle de l’Estuaire de Seine dans l’Écologie Territoriale de la Normandie, GIP-Seine Aval), en abordant la trajectoire socio-écologique du système alimentaire normand. Elle est actuellement ATER à l’Ecole d’Urbanisme de Paris (UPEM, Lab’Urba) et associée au programme de recherche CORE (Confort et Optimisation pour la Rénovation Énergétique ; ADEME, LATTS)

FORMATION

Doctorat en Géographie et Aménagement (S. Barles, dir.), Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, 2014

Master Aménagement et Urbanisme, spécialité Ville Durable, Institut Français d’Urbanisme, Université Paris 8, 2009

THÈSE DE DOCTORAT

Titre. Les transformations de l’approvisionnement alimentaire de la métropole parisienne. Trajectoire socio-écologique et construction de proximités.
En ligne
Mots-clés : système alimentaire, approvisionnement urbain, écologie territoriale, trajectoire socio-écologique, proximités, métropole parisienne.

Résumé
Les villes n’ayant pas vocation à produire elles-mêmes leurs moyens de subsistance sont un point de départ pour l’étude du système alimentaire. L’approvisionnement alimentaire du cœur dense des métropoles participe à l’amont au métabolisme territorial, impliquant des échanges matériels entre la société organisatrice du système alimentaire et la biosphère qui la sustente. Si des analyses historiques des modalités de l’approvisionnement alimentaire de la capitale ont été produites, ses mécanismes contemporains complexes sont aujourd’hui méconnus. Un objectif de la thèse réside en l’établissement d’un récit circonstancié de la trajectoire socio-écologique de l’approvisionnement alimentaire du cœur de la métropole parisienne, de la fin de l’Ancien Régime à nos jours.
Inscrites dans un paysage économique mondialisé, les aires de préhension alimentaire de Paris confirment l’existence d’une empreinte globale du système alimentaire parisien. Cependant, des initiatives récentes promeuvent un retour à un approvisionnement de proximité. Le tournant 2010-2011 marque l’essor de ces démarches nouvelles, jusqu’alors ignorées ou considérées comme marginales et anecdotiques tant par le grand public que par la plupart des acteurs décisionnaires du système alimentaire. La reterritorialisation de l’approvisionnement est issue d’une construction sociale de proximités tant géographique qu’organisée, dont les prétextes et les intérêts des acteurs qui l’encouragent sont multiples. Un second objectif est donc constitué par l’analyse des politiques de trois acteurs (public, associatif et privé) quant à l’avènement d’une transition dans le système alimentaire, impliquant un rapprochement entre les aires de production et les bassins de consommation.
Prenant appui sur un cadre théorique fondé par l’écologie territoriale, l’analyse des trajectoires et transitions socio-écologiques et les apports de l’école de la proximité, cette thèse propose une vision interdisciplinaire de l’évolution du système alimentaire du cœur de la métropole parisienne.

Jury
Sabine Barles, Université Paris 1, Directrice de la thèse
Nicolas Buclet, Université Grenoble II, Rapporteur
Jean Debrie, Université Paris 1, Président
Nicolas Delcey, ADEME, Examinateur
Moya Kneafsey, Coventry University, Examinatrice
Nathalie Lemarchand, Université Paris 8, Rapporteure

ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES

Rattachements et collaborations scientifiques

Programme CORE, Confort et Optimisation pour la Rénovation Énergétique (janvier-août 2015)
Programme RESET, Rôle de l’Estuaire de Seine dans l’Écologie Territoriale de la Normandie : post-doctorante (novembre 2015-août 2015)
PIREN-Seine, Programme Interdisciplinaire de Recherche sur l’ENvironnement de la Seine, axe agriculture (depuis 2010)
ADEME. Allocation doctorale (2010-2012)
Projet ANR Villes durables CONFLUENT, CONnaissances des FLux Urbains, EmpreiNTes environnementales et gouvernance durable : ingénieure d’études (2010)

Sélection de publications et rapports de recherche

Bognon S., [accepté]. « Vers la reterritorialisation du réseau d’approvisionnement alimentaire parisien ? Trois approches de la mobilisation des proximités », numéro spécial de Flux intitulé « Proximité et réseaux urbains », coordonné par J.-B. Bahers, M. Durand.

Bognon S., [accepté]. « Histoire belge du biéroduc de Bruges », Flux, dans la rubrique « Le sens de l’événement »

Bognon S., 2016. « Nourrir Paris : trajectoire de l’approvisionnement parisien de l’Ancien Régime à nos jours », Géocarrefour, vol. 90/2, p. 95-103.

Bognon S., 2016. « L’appropriation des enjeux de l’approvisionnement de proximité par un acteur dominant du système alimentaire. Le Meilleur d’Ici une politique commerciale de circuit court du groupe Casino », in Desse R.-P., Lestrade S. (coord.), Mutations commerciales et devenir de l’espace marchand, Rennes : PUR, p. 105-123.

Bognon S., Marty P., 2015. « Territoires urbains, action publique locale et question alimentaire. Analyse croisée des trajectoires municipales de Paris et de Brive-la-Gaillarde », VertigO, vol. 15, n° 2, en ligne <http://vertigo.revues.org/16401> .

Bonaudo T., Billen G., Garnier J., Barataud F., Bognon S., Marty P., Dupré D., 2015. « Le système agro-alimentaire. Un découplage progressif de la production et de la consommation », in Buclet N. (coord.), Essai d’écologie territoriale. L’exemple d’Aussois en Savoie, Paris : CNRS Éditions, p. 157-178.

Bognon S., Barles S., 2012. « Les filières d’approvisionnement alimentaire en Ile-de-France : état des lieux et enjeux de changement », Quelle agriculture pour demain ? Rapport de recherche pour le compte du PIREN-Seine, 6 p.

Barles S., Bognon S., 2010. « Synthèse de l’enquête sur la provenance des produits alimentaires consommés en ville », Rapport de recherche pour le projet CONFLUENT (ANR Villes Durables), 50 p.

Sélection de communications

Bognon S., 2016. « Trajectoire du commerce alimentaire normand : le rôle des pôles urbains (1950-2010) », invitation au séminaire de recherche du LAVUE (UMR 7219), Journée jeunes chercheurs Géographie du commerce alimentaire : innovation et nouvelles logiques, Nanterre, 14 décembre.

Bognon S., 2016. « Les approches géographiques du métabolisme urbain », invitation à l’École Thématique des Observatoires des Sciences de l’Univers Ecce Terra et EFLUVE portant sur Transition écologique et environnement urbain, Paris, 7 juillet 2016.

Bognon S., 2015. « Greening alternatives in the food system. Questioning a transition towards proximity among political, economical and civil society stakeholders », communication au colloque annuel de l’Association of American Geographers, Chicago, 21-25 avril.

Bognon S., 2013. « Le maraîchage associatif en cœur de métropole, l’approvisionnement alimentaire de proximité en questions. Le cas de Planète Lilas en petite couronne francilienne », communication au Colloque de la Société Française d’Économie Rurale, Paris, 4-5 juin.

Bognon S., 2012. « Feeding the city : public governance and hinterland management. Historical evolution of the food supply and its territorial planning impacts » communication à la 26ème conférence annuelle de l’Association of European Schools of Planning, Ankara, 11-15 juillet.


ACTIVITÉS D’ENSEIGNEMENT

(le nombre d’heures est exprimé en éq. TD)

2016-17 ATER (temps plein) à l’École d’Urbanisme de Paris, UPEM
Master 1 : 28 h CM, 26 h TD et 40 h Atelier
Master 2 parcours Environnements Urbains : 93 h TD
Master 2 parcours Développement et Territoires : 12 h CM, 31 h TD
Master 2 parcours Transport et mobilités : 3,5 h CM

2015-16 ATER (temps plein) à l’École d’Urbanisme de Paris, UPEM
Master 1 : 12 h CM, 36 h TD et 26 h Atelier
Master 2 parcours Environnements Urbains : 97 h TD et Atelier
Master 2 parcours Développement et Territoires : 2 h CM, 12 h TD

2015 Vacataire de l’École nationale du génie rural, des eaux et des forêts
Mastère spécialisé Environnement Politiques Publiques et Stratégie : 3,5 h CM

2015 Vacataire de l’Université Pierre et Marie Curie
Master 2 écologie, parcours Sol, Eau, Environnement : 3 h CM, 3 h TD

2014-15 Vacataire de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Licence de Géographie : 65,5 h TD

2012-13 Vacataire de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Licence de Géographie : 78 h TD

AUTRES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Biquettes et compagnie, association de coopération urbain/rural. Coordination associative, 2011-2015
Plaine Commune, Communauté d’Agglomération. Animation du collectif Espaces Publics sur les techniques alternatives d’assainissement, 2008
Association des amis de Diataya et Salamou (Mali). Conception cartographique, 2008-2013

THÈMES DE RECHERCHE

Écologie territoriale : théorie, instruments, critiques
Trajectoire socio-écologique : théorie (sociotechnique), histoire sociale et économique des interactions société-biosphère, analyse des transitions
Politiques alimentaires, gouvernance du système alimentaire, économie agro-alimentaire

Pour consulter les archives ouvertes de cet auteur

Il se peut que ce membre n’ait pas encore de publications dans nos collections

Date de mise à jour : 9 mars 2017

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés