Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Lire aussi
Accueil « Recherche « Programmes scientifiques « Programmes internationaux « PROGRAMMES ANTÉRIEURS « MAUP (Modifiable Areal Unit Problem)

ESPON (European Spatial Planning Observatory Network

MAUP (Modifiable Areal Unit Problem)

Durée : 2007

Le concept de MAUP a été proposé par Openshaw et Taylor en 1979 pour désigner l’influence du découpage spatial (effets d’échelle et effets de zonage) sur les résultats de traitements statistiques ou de modélisation. Depuis, une littérature importante a été consacrée au sujet, et plusieurs travaux proposent différentes solutions d’ordre technique pour remédier à ce qui est considéré comme un problème. Par ailleurs, sur un plan opérationnel, de nombreux projets réalisés pour l’Union Européenne fournissent des résultats sous forme de cartes au niveaux des régions européennes afin de rendre compte des inégalités régionales. Les régions n’étant pas définies d’une manière homogène d’un pays à l’autre, l’interprétation de ces cartes se heurte au MAUP.
Cette question s’est assez naturellement révélée de première importance dans le cadre d’un programme européen sur l’aménagement du territoire (ESPON/ORATE) dont l’un des objectifs était « d’étudier la dimension territoriale de la politique et d’autres instruments communautaires de cohésion économique et sociale ». L’apport de l’UMR dans ce programme de recherche avait un double objectif :
- un objectif théorique : il s’agissait d’une part de faire un état de la question, et d’autre part de défendre l’idée que le MAUP ne doit pas nécessairement être appréhendé comme un « problème ». Le fait même que les résultats d’analyse diffèrent suivant le découpage spatial adopté est le reflet du caractère multiscalaire du phénomène étudié, et représente en tant que tel un apport de connaissance sur ce phénomène ;
- un objectif opérationnel, avec la mise au point de méthodes adaptées (lissage, anamorphose, construction de nouveaux zonages, régression géographiquement pondérée..), afin de présenter des résultats et des cartes cohérentes sur les inégalités régionales aux acteurs politiques.
Coordinatrice : Lena Sanders

Date de mise à jour : 3 novembre 2016

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés